Le fabricant de Chaussures en Chocolat


Sorti de l’Université Tecnológica Equinoccial, Andrés de la Cruz conçoit des souliers sucrés.


I l fabrique des chaussures de femme comestibles. Sa spécialité sont les chaussures à talons en chocolat qu’il vend généralement sur sa boutique en ligne. Mais il fabrique également des chocolats et des desserts. Il a appris à travailler la matière première lorsqu’il préparait sa thèse pour obtenir son diplôme de gastronome de l’Université Tecnológica Equinoccial (UTE). Sa recherche s’est focalisée sur les différents usages et applications culinaires du cacao équatorien.

 

« L’un des avantages, dit André, c’est que le cacao équatorien a des accents fruités; le cacao Fino de Aroma, comme on l’appelle, est apprécié dans le monde entier. » L’un des objectifs du jeune chef est de favoriser le développement de designs et de parfums qui sortent des sentiers battus, et en même temps d’éduquer le palais, d’inculquer aux équatoriens le goût du chocolat à pourcentage élevé de cacao.

 

Tandis qu’il mettait la dernière main à son projet final de l’université, Andrés s’est rendu compte qu’il n’y a pas en Équateur de bonne formation de chocolatiers et qu’il y a peu de renseignements en la matière, de sorte qu’il a dû mener sa recherche en solitaire. Il a toujours été autodidacte, dit-il, et c’est en expérimentant, à tâtons, qu’il a réussi à comprendre comment on peut sculpter le chocolat. L’expérience d’Andrés et d’autres étudiants de l’UTE qui s’intéressent au chocolat a mené l’université à renforcer l’apprentissage de la chocolaterie. Juan Pablo Olguín, professeur et coordonnateur de la faculté de gastronomie, explique que le programme sera remanié. Dans la plupart des écoles, la spécialisation en chocolaterie n’existe pas ; elle fait généralement partie de la pâtisserie.

 

Cependant, l’UTE a effectué des manifestations avec des chocolatiers étrangers afin que les étudiants découvrent les débouchés du métier en tirant parti des produits locaux comme la «naranjilla» (fruit exotique à la peau orange et à la chair verte) et l’avocat, par exemple.

 

Andrés, le fabricant de chaussures en chocolat, continue à apprendre et à testerd’autres formes et d’autres parfums. Il a fabriqué des chocolats fourrés à la bière de maïs et à la « colada morada » –boisson traditionnelle à base de fruits–, des chocolats au quinoa et à la citronnelle, et a même fabriqué des truffes de farine « máchica. » Il poursuit son chemin de chocolatier

 


On peut voir les modèles de chaussures qu’André de la Cruz réalise sur la page internet  finoaroma.wix.com/cacao.  Il travaille le chocolat de certaines des marques principales de ce produit dans le pays. 

Share this post

Submit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn