Son intérêt pour les chevaux remonte à son enfance. Après avoir fait du saut d’obstacles en compétition et avoir parcouru à cheval l’Équateur du nord au sud, Gabriel Espinosa, expert en tourisme équestre et propriétaire de l’hacienda La Alegría, nous fait part de ses expériences en selle et nous explique en détail pourquoi l’Équateur est une excellente destination pour cette activité.

 

D’où est né votre intérêt pour les chevaux?

 

Eh bien, toute ma famille s’est toujours intéressée aux chevaux, tant du côté de mon père que de ma mère. Nous avons grandi entourés de chevaux et nous aspirions uniquement à ce que les vacances arrivent pour choisir la meilleure monture et grimper dans les montagnes. Mon premier cheval était une jument criolla. On l’a croisée avec un cheval de course anglais appelé Quebracho et elle a eu un petit que j’ai surnommé Azabache. C’est avec lui que j’ai appris à monter et j’ai eu la chance de m’entraîner au saut d’obstacles pendant des années et également de jouer au polo. Mes filles ont aussi appris à monter. Ça a été une expérience de vie. Il y a seize ans nous avons entamé un projet de diversification des activités de l’hacienda, qui est une exploitation laitière. Nous avons commencé par des camps de vacances pour les enfants où les chevaux jouaient un rôle important et, il y a 13 ans, nous avons lancé le tourisme des voyages à cheval.

 

Comment est née cette idée de tirer parti des paysages andins pour organiser un circuit de promenade à cheval?

 

À vrai dire ça a plutôt été une découverte qu’autre chose. Après avoir voyagé à cheval dans les environs pour tout observer, j’ai simplement pris goût à cette façon de se déplacer et pas un jour ne se passe sans que je ne découvre quelque chose de nouveau. Même si tu suis toujours le même itinéraire, bien souvent un an ou un mois après, il s’ensuit qu’il y a toute sorte de facteurs qui changent constamment, comme la lumière ou le climat ; enfin tu n’as jamais fini de découvrir la nature.

 

Quelle expérience mémorable peux-tu relater de tes voyages à cheval?

 

Il y a sept ans, j’ai eu l’occasion de voyager du Carchi à Macará – un parcours du nord au sud du pays – et ce qui m’a frappé c’est l’extraordinaire chaleur humaine des gens de notre pays. Pendant ces 34 jours de voyage en montagne, partout on nous a apporté soutien, appui et reconnaissance. Si les gens peuvent être qualifiés d’atouts, et bien j’affirmerais que la population est le meilleur atout de notre pays. De plus, j’ai eu l’impression que j’aurais aimé faire cette excursion en prenant mon temps, mais nous avions un calendrier très serré et nous passions dix heures par jour à cheval.

 

Nous savons que vous avez accueilli des gens venant de différents coins du monde pour chevaucher en Équateur. Quelle a été leur réaction?

 

Eh bien, nous avons la chance d’avoir été qualifiés l’année dernière par CNN Travel comme l’une des quinze meilleures destinations de tourisme équestre (l’Avenue des Volcans). D’une certaine façon, nos invités confirment ce classement car plusieurs  personnes ayant parcouru à cheval différents endroits du monde nous classent parmi les premiers.

 

Quels sont les circuits équestres que l’on peut trouver en Équateur?

 

Ce qui est intéressant en Équateur c’est que, comme nous avons deux cordillères, on peut simplement les parcourir en commençant par l’une et en finissant par l’autre, en tenant compte des différentes altitudes, et donc le choix des chemins est énorme. Je ne peux pas choisir un itinéraire en particulier car il y a des milliers de possibilités. Pour ma part, étant donné que j’habite le canton Mejía (au sud de Quito), avec  neuf volcans aux alentours, je les ai pratiquement tous explorés. En Équateur, on peut chevaucher en montagne  jusqu’aux rochers, plus ou moins à 4.200 mètres, d’où l’on peut apprécier de belles vallées émaillées de fermes, de forêts de nuages, de hautes terres  désertiques et bien d’autres paysages andins. 

Pour plus d'information: http://www.haciendalaalegria.com/

Share this post

Submit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn